Agroforesterie : Ariane de Rothschild et Paul Oquist Kelley, ministre du Nicaragua, souhaitent donner de l’ampleur au projet d’agroforesterie existant.

Agroforesterie - 05/12/2015

Les 4 et 5 décembre 2015, Ariane de Rothschild accueillait Paul Oquist Kelley, ministre des Politiques nationales et chef de la délégation nicaraguayenne pour la COP 21, dans les salons de Edmond de Rothschild (France). Cette rencontre s’inscrit dans le cadre d’un projet d’agroforesterie en zone tropicale développé par le Groupe.

Des projets de coopération concrets au Nicaragua

Vendredi 4 décembre, une cinquantaine de parties prenantes de ce projet d'investissement dans le domaine de l'agroforesterie ont assisté à un cocktail en présence d'Ariane de Rothschild, de Paul Oquist Kelley et des équipes internes à ce projet . Parmi les invités figuraient notamment Christian Dubreuil, Directeur général de l'Office national des forêts, Eric Ponçon, Nicafrance, ainsi que des représentants des principaux investisseurs du projet et des grands centres de recherche en agronomie.

Le ministre nicaraguayen a profité de cet événement pour rappeler que le Nicaragua est un pays stable, affichant la croissance la plus forte d'Amérique centrale, et qu'il offre un potentiel d'investissement très important dans le domaine de l'agroforesterie.

Les échanges se sont poursuivis en comité restreint samedi 5 décembre au 47, rue du Faubourg Saint-Honoré. Ariane de Rothschild et Paul Oquist Kelley ont abordé plus concrètement la nécessité de donner de l'ampleur et de l'élan à des projets comme celui lancé par Nicafrance avec le soutien du groupe Edmond de Rothschild, et donc le besoin grandissant de financements pour soutenir ces projets. En effet, le groupe Edmond de Rothschild à travers ses solutions d'investissements a vocation à investir davantage dans l'agroforesterie nicaraguayenne.

Le groupe Edmond de Rothschild, un acteur innovant dans l'agroforesterie

Le groupe Edmond de Rothschild et l'ONF International (ONFI) ont lancé cette ambitieuse plateforme de projets agroforestiers avec l'appui de partenaires techniques et de grands groupes industriels.

Le groupe Edmond de Rothschild apporte son expertise financière, son réseau sans égal et son expérience de l'Afrique et de l'Amérique latine, tandis que l'ONFI met à disposition son réseau de bureaux dans les pays ciblés, ainsi que son expertise largement reconnue en matière de technique forestière et agroforestière.

Outre les bénéfices économiques apportés aux investisseurs, les projets financés ont des impacts positifs, concrets et mesurables pour l'environnement et les populations locales.

Réalisés dans une logique de partenariat, ils créent des opportunités d'emplois, augmentent les revenus des producteurs, luttent contre l'insécurité alimentaire ou encore améliorent les infrastructures de santé et d'éducation. Le recours aux meilleures techniques agroforestières permet également de re-fertiliser des sols dégradés, de préserver les ressources en eau, ou encore de lutter contre la déforestation.