​​

Un G20 aux conclusions paradoxales, estime Mathilde Lemoine

Dans la presse - 29/02/2016

Mathilde Lemoine, Chief economist du groupe Edmond de Rothschild, est l’invitée de la matinale Les Echos pour parler du G20 et des banques centrales.

L'intégralité de l'intervention de Mathilde Lemoine le 29 février 2016  à retrouver sur Les Echos

Réunis vendredi 26 et samedi 27 février à Shanghai, les ministres des Finances et les banquiers centraux du G20 ont créé la déception en n'annonçant aucun plan concerté afin de relancer l'économie mondiale, et ce malgré une attente forte chez les investisseurs.

Un G20 paradoxal
Mathilde Lemoine pointe du doigt les conclusions paradoxales de ce sommet des 20 premières puissances financières de la planète.
La Chief economist du groupe Edmond de Rothschild explique:
« On appelle les banquiers centraux à continuer leur politique et paradoxalement, dans le même communiqué du G20, il y a une phrase demandant que les changes soient plus stable, alors que la volatilité provient de l'intervention massive des banques centrales sur ce marché des changes ».

"Les banques centrales d'un point vue général ont encore des munitions"
Malgré un environnement économique incertain depuis le début de l'année (croissance chinoise et commerce mondial relativement faibles), Mathilde Lemoine considère que « les banques centrales d'un point vue général ont encore des munitions ».
Selon elle, le président de la Banque Centrale Européenne, Mario Draghi, peut continuer à baisser les taux d'intérêts dans le but de pousser les banques à appliquer elles-mêmes des taux négatifs. Cette mesure pourrait ainsi conduire les entreprises à se désendetter et pousser les ménages à arrêter d'épargner,donc  à consommer.
Pour Mathilde Lemoine, derrière l'instauration de taux négatifs, « il y a une idée strictement keynésienne qui va au-delà de la baisse du change, même si pour l'instant cette politique n'a que partiellement réussi avec une légère reprise de taux des crédits aux entreprises et aux ménages en zone euro ».

 

L'intervention de Mathilde Lemoine dans la matinale Les Echos s'est conclue sur sa réaction à l'actuelle réforme du Code du travail par le Gouvernement.