Edmond de Rothschild Héritage : un laboratoire d’innovation entrepreneuriale

Actualité - 19/01/2017

Une nouvelle marque pour de nouvelles ambitions. Depuis le 24 novembre 2016, Edmond de Rothschild Héritage est le nom unique des activités non financières administrées par Benjamin et Ariane de Rothschild. Sous leur houlette, ce patrimoine historique est devenu un véritable laboratoire d'innovations entrepreneuriales, grâce à une stratégie ambitieuse dans tous les domaines : vignoble, gastronomie, hôtellerie de luxe, exploitation agricole. Découverte de savoir-faire inédits.

Une stratégie de consolidation et de développement international

Désireux d’assurer la transmission de savoir-faire précieux, les Barons Edmond puis Benjamin de Rothschild se sont investis dans diverses activités entrepreneuriales, en parallèle de la direction du Groupe financier. Avec le Domaine du Mont d’Arbois comme origine, ces activités se sont progressivement diversifiées, et une équipe de direction remodelée est aujourd’hui en place pour assurer leur développement international.

Nouvel élan pour l’offre de la Compagnie Fermière

Ne parvenant pas à retrouver le goût du Brie de Meaux de son enfance, le Baron Edmond de Rothschild décide, au début des années 1990, de produire son propre fromage. C’est le début de l’aventure fermière du Domaine des Trente Arpents, à 40 km à l’est de Paris.

Au fil des ans, la ferme va s’étendre sur la propriété́ familiale, avec l’objectif de maîtriser toute la chaîne de production d’un brie d’exception, du fourrage pour nourrir les vaches jusqu’à l’affinage et à la commercialisation. Le Domaine développe ses activités, modernise ses processus de production, rénove ses bâtiments, et étoffe ses équipes. Fidèle à la philosophie d’innovation de ses origines, il fait aussi le choix d’une politique de développement durable : agriculture raisonnée et recours privilégié aux engrais biologiques.

L’audace a payé : la Compagnie Fermière Benjamin et Edmond de Rothschild est aujourd’hui le seul fabricant de Brie de Meaux fermier AOP. La production annuelle de 1.6 million de litres de lait permet de produire une gamme de neuf fromages, avec de nouvelles variétés comme les Bries à la Truffe noire d’hiver, à la Moutarde de Meaux et au Poivre du Népal.

 

 

A la faveur du lancement d’Edmond de Rothschild Héritage, ces productions fermières seront rapidement complétées par d’autres produits d’épiceries fines : terrines élaborées par le Chef Julien Gatillon (Chef du restaurant Le 1920 au Mont d’Arbois, 2* Michelin), miel provenant exclusivement des ruches de la famille et huile d’olives du domaine familial de Fredericksburg en Afrique du Sud.

Pour soutenir ce développement, la Compagnie Fermière complète aussi sa liste de distributeurs, dont la Grande Epicerie du Bon Marché ou les Galeries Gourmandes du Palais des Congrès, en plus d’une quarantaine d’épiceries fines en France, Suisse et Espagne.

1600hectares de cultures et forêts
1,6millions de litres de lait/an
300variétés de plantes rares 



 

Un savoir-faire vinicole aux 4 coins du Monde

L’histoire vinicole familiale commence en 1868 avec l’achat du très prestigieux Château Lafite à Pauillac par James de Rothschild, propriété ensuite partagée entre cousins.

Arrière-petit-fils de James, le Baron Edmond rêve à son tour de développer son vignoble. Plutôt que de racheter une exploitation existante, il cherche à tout bâtir de zéro, par passion. C’est chose faite en 1973 avec l’acquisition de deux propriétés contiguës – Château Clarke et Château Malmaison.

Choix audacieux : à l’époque, tout est à reconstruire, car les terres sont à l’abandon et le Château a été rasé. Aujourd’hui, pourtant, le domaine se déploie sur deux cents hectares et constitue le deuxième vignoble par sa superficie dans le Médoc.

 

Plus tard, sous l’impulsion d’Ariane et Benjamin de Rothschild, les équipements se modernisent, le domaine s’étend et la Compagnie Vinicole Edmond de Rothschild se déploie vers des destinations lointaines. L’Afrique du Sud marque la première étape de cette ouverture sur le monde. L’association avec la famille Rupert donne naissance à Rupert & Rothschild Vignerons en 1997. Sur les pentes des monts Simonsberg, le domaine de Fredericksburg, ancienne ferme huguenote du XVIIe siècle, produit un vin mondialement reconnu.

À plus de 15 000 kilomètres de Bordeaux, dans la petite vallée d’Uco en Argentine, le partenariat avec Laurent Dassault crée un deuxième port d’attache. La bodega Flechas de los Andes domine plus d’une centaine d’hectares de vignes à l’origine de grands crus. Rimapere, en Nouvelle-Zélande, et plus récemment Macán, en Espagne, sont ensuite venus compléter cette découverte des terroirs.

 

Déployés au sein des différentes propriétés, une équipe d’œnologues orchestre depuis 1997 un travail de fond pour répondre à l’exigence de qualité de Benjamin et Ariane de Rothschild. Eric Boissonot, œnologue médocain réputé, se charge de la vinification et de l’assemblage des cépages, pendant que David Pernet, œnologue spécialiste des sols et de la culture, apporte son expertise sur la production des meilleurs raisins, dans le respect des équilibres écologiques.

"Depuis mon arrivée, je m’entoure de spécialistes chevronnés pour améliorer sans cesse la qualité de nos millésimes. L’objectif est de cultiver le savoir-faire que nous avons développé dans le Médoc, en le déployant dans toutes nos vignobles à travers le Monde."
Boris Bréau - Directeur Général de la Compagnie Vinicole

En cohérence avec tous les choix ambitieux qui ont guidé son histoire, la Compagnie Vinicole sélectionne exclusivement ses meilleurs Crus pour porter le label Edmond de Rothschild Héritage. « Nous souhaitons recentrer notre gamme de vins autour de nos pépites, qui incarnent, chacune à leur manière, l’excellence et le savoir-faire vinicole de nos origines » affirme Boris Bréau.  L’internationalisation des ventes va aussi se poursuivre, puisque 90% de la production est d’ores et déjà vendue à l’export vers l’Amérique du Nord,  l’Europe, mais aussi la Russie, le continent africain, l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud.

500hectares de vignes sur 5 propriétés
3,5millions de bouteilles de vin/an
90%des activités à l'export



 

Une nouvelle étape dans la longue histoire entre la famille Rothschild et Megève

Troisième grand volet d’activité d’Edmond de Rothschild Héritage : l’hôtellerie et la gastronomie, du Domaine du Mont d’Arbois à Megève. L’histoire de ce lieu symbolise elle aussi l’audace entrepreneuriale propre à la famille et au Groupe Edmond de Rothschild.

 

Dans les années 1920, la Baronne Noémie de Rothschild, mère du Baron Edmond, révèle la vocation touristique de Megève. Lassée de Saint Moritz, en Suisse, elle imagine la création d’une nouvelle station de sport d’hiver, qui verrait le jour en France. Sur les conseils de son moniteur de ski, elle découvre Megève et les splendides panoramas alentours.

Elle en fera un lieu de villégiature privilégié, en y créant le Domaine du Mont d’Arbois.  Le premier golf, les premières remontées mécaniques, l’altiport sont progressivement aménagés grâce à l’énergique Baronne Noémie de Rothschild, sans qui la destinée de Megève n’aurait certainement pas été la même.

De génération en génération, le Domaine se développe et modernise ses infrastructures, tout en respectant l’architecture traditionnelle de la région. L’histoire se poursuit désormais, avec l’ouverture d’un nouvel hôtel, somptueux, décoré personnellement par Ariane de Rothschild, en décembre 2017. Ce palace sera géré par Four Seasons, leader mondial de l’hôtellerie de luxe, tout comme l’hôtel  Le Chalet du Mont d’Arbois (5*), les cinq restaurants de la famille dont Le 1920 (2* Michelin), ainsi que le Spa et le Golf.

450hectares 
2hôtels
5restaurants



 

Sous l’impulsion de cette marque unique et d’un management remodelé, 2017 marque un nouvel horizon pour toutes les activités d’Edmond de Rothschild Héritage, en cohérence avec ce qui fait l’ADN du Groupe : audace, stratégie de long terme et recherche de l’excellence.