Principaux risques d'investissement :
Ce compartiment est noté en catégorie 6 sur une échelle de 7, ce qui reflète l’exposition jusqu’à 100% de son actif sur les marchés actions, qui présentent un profil de rendement/risque élevé. Les investissements réalisés par le Compartiment seront soumis aux tendances et fluctuations du marché. Les investisseurs encourent le risque potentiel de recouvrir une somme inférieure au montant investi. Les risques décrits ci-dessous ne sont pas limitatifs. Il appartient aux investisseurs d’analyser le risque inhérent à chaque investissement et de se forger leur propre opinion. Risque actions : La valeur d’une action peut évoluer en fonction de facteurs propres à la Société émettrice mais aussi en fonction de facteurs exogènes, politiques ou économiques. Les variations des marchés actions ainsi que les variations des marchés des obligations convertibles dont l’évolution est en partie corrélée à celle des actions sous-jacentes, peuvent entraîner des variations importantes de l’actif net pouvant avoir un impact négatif sur la performance de la valeur liquidative de l’OPCVM. Risque lié à l’investissement en petites et moyennes capitalisations : L’investissement dans des petites et moyennes entreprises peut comporter un risque plus élevé que le risque généralement associé à l’investissement dans des entreprises plus grandes et mieux établies. Les petites entreprises, en particulier, ont souvent des gammes de produits limitées, leur accès aux marchés ou aux ressources financières peut être restreint et leur gestion peut reposer sur une ou deux personnes-clés seulement. Risque de change : Le capital peut être exposé aux risques de change dans le cas où les titres ou investissements le composant sont libellés dans une autre devise que celle de l’OPCVM. Le risque de change correspond au risque de baisse du cours de change de la devise de cotation des instruments financiers en portefeuille, par rapport à la devise de référence de l’OPCVM, l’euro, ce qui peut entraîner une baisse de la valeur liquidative. Risque de taux : L’exposition à des produits de taux (titres de créances et instruments du marché monétaire) rend l’OPCVM sensible aux fluctuations des taux d’intérêt. Le risque de taux se traduit par une baisse éventuelle de la valeur du titre et donc de la valeur liquidative de l’OPCVM en cas de variation de la courbe des taux. Risque de crédit : Le risque principal, lié aux titres de créances et/ou d’instruments du marché monétaire tels que des bons du Trésor (BTF et BTAN), billets de trésorerie, certificats de dépôt est celui du défaut de l’émetteur, soit au non-paiement des intérêts et/ou du non remboursement du capital. Le risque de crédit est également lié à la dégradation d’un émetteur. Risque de concentration (les investissements dans certains secteurs spécifiques de l’économie peuvent avoir des conséquences négatives en cas de dévaluation des secteurs concernés) : Certains compartiments pourront concentrer leurs investissements dans des actifs appartenant à certains secteurs spécifiques de l’économie et seront, en conséquence, sujets aux risques associés à la concentration d’investissements dans les secteurs en question.

Achevé de rédiger en Septembre 2017. Le présent document est émis par Edmond de Rothschild Asset Management (France). Document non contractuel conçu à des fins d’information uniquement. Reproduction ou utilisation de son contenu strictement interdite sans l’autorisation du Groupe Edmond de Rothschild. Les informations figurant dans ce document ne sauraient être assimilées à une offre ou une sollicitation de transaction dans une juridiction dans laquelle ladite offre ou sollicitation serait illégale ou dans laquelle la personne à l'origine de cette offre ou sollicitation n'est pas autorisée à agir. Ce document ne constitue pas et ne doit pas être interprété comme un conseil en investissement, un conseil fiscal ou juridique, ou une recommandation d'acheter, de vendre ou de continuer à détenir un investissement. EdRAM ne saurait être tenu responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces informations. Les performances et les volatilités passées ne préjugent pas des performances et des volatilités futures et ne sont pas constantes dans le temps. Elles peuvent notamment être indépendamment affectées par l’évolution des taux de change. Les données de performance ne tiennent pas compte des commissions et frais perçus lors de l'émission et du rachat des parts ou actions de l’OPC. « Edmond de Rothschild Asset Management » ou « EdRAM » est le nom commercial des entités de gestion d’actifs du Groupe Edmond de Rothschild.

Edmond de Rothschild Fund Big Data est un compartiment de droit luxembourgeois approuvé pour la distribution en Suisse ou depuis la Suisse par l'Autorité Fédérale de Surveillance des Marchés Financiers (la "FINMA"). Le Prospectus, KIIDs, rapports annuels et périodiques et les dtatuts peuvent être obtenus gratuitement et sur simple demande au siège du Représentant suisse ou téléchargés depuis le site http://funds.edram.com. La fonction de Représentant en Suisse est assurée par Edmond de Rothschild Asset Management (Suisse) S.A., rue de l'Arquebuse 8, CP 5441,1211 Genève 11 et celle de service de paiement par Edmond de Rothschild (Suisse) S.A., rue de Hesse 18, 1204 Genève.