Stratégie d'investissement - 12 janvier 2016

2016 : l’Europe au cœur de nos investissements

2016 : l’Europe au cœur de nos investissements

Après une année 2015 rythmée par la politique des banques centrales, la croissance et l’inflation – ou leur absence – devraient modeler les performances en 2016. A l’image de ces derniers mois, c’est surtout le regain de volatilité qui continuera à agiter les marchés. Dans cet environnement mouvant qui milite en faveur d’une gestion flexible et sélective, l’Europe est clairement la région offrant le plus d’attractivité.

Le 12 janvier 2016, Edmond de Rothschild Asset Management (France) a présenté à ses investisseurs sa Stratégie d'Investissement annuelle. Dans la vidéo ci-dessous, Philippe Uzan, Directeur des Gestions Long Only, revient sur les perspectives économiques pour 2016.

Points clés

  • L’Europe a-t-elle livré toutes ses promesses ?

    ​​Le Vieux Continent offre une grande visibilité et tire parti de facteurs de soutien puissants.

    L'amélioration des conditions financières, le retour progressif de la confiance des consommateurs, moins de rigueur budgétaire, le recul des défaillances d'entreprises mais aussi l'assainissement des bilans bancaires ont contribué à une conjoncture plus favorable en Europe.

    Sur le front monétaire, la Banque Centrale Européenne devrait continuer à jouer pleinement son rôle de garde-fou, avec une politique accommodante qui pourrait s’intensifier dans les prochains mois, et comme annoncé, au-delà de septembre 2016.

    Les marchés actions européens n’ont pas été épargnés par la volatilité en 2015, mais profitent donc d’une conjoncture favorable et de la bonne santé des entreprises. De plus, la désynchronisation des politiques monétaires de part et d’autre de l’Atlantique favorise l’Europe qui bénéficie de fondamentaux solides.

    Dans ce contexte, et après quatre années de hausse des marchés, les valorisations sont-elles encore attractives en Europe ? Quels seront les thèmes et secteurs à privilégier en 2016 ?

  • Etats-Unis, Marchés émergents, Japon : quels actifs privilégier ?

    ​​En décembre 2015, la Réserve fédérale américaine a relevé ses taux directeurs pour la première fois depuis près de 10 ans. L’horizon de politique monétaire est désormais dégagé et bon nombre d’indicateurs américains attestent de la bonne santé de l’économie du pays. Aux Etats-Unis (comme au Japon), c’est la consommation des ménages qui constituera le principal moteur de la croissance en 2016. Cette croissance sera-t-elle solide ? Sur quels segments trouver de la valeur ?

    Ces derniers mois, quand la Chine tousse, c’est le reste du monde qui s’enrhume. Malgré les soubresauts récurrents des marchés chinois, la politique économique du pays a été radicalement réorientée : levée des mesures de restriction, politique monétaire de relance (taux, liquidités). Quelle sera son efficacité en 2016 ?

    Plus généralement sur les marchés émergents, l’essentiel de la correction a peut-être déjà été enregistré en 2015 et le contexte économique, quoiqu’encore fragile, devrait se stabiliser et permettre à certains actifs de faire un retour en grâce après une période difficile. Faut-il se repositionner sur les émergents en 2016 ? L’importance de la sélection de titres prend tout son sens dans cet environnement en pleine évolution.

  • Nos principales convictions pour l’année 2016

    ​Actions, une classe d’actifs à privilégier :

    • Nous privilégions les actions européennes, avec une préférence pour les valeurs exposées à la croissance domestique et les situations spéciales
    • Nous favorisons l’approche value
    • Sur les émergents : ne plus rester à l’écart et être sélectifs
    • Nos thèmes d’investissement favoris : les fusions-acquisitions en Europe, certaines thématiques comme le Big Data

    Obligations :

    • Nous préférons les obligations en euro : High Yield, les subordonnées financières et les obligations convertibles
    • Nous demeurons prudents sur la duration et préférons les obligations périphériques

    Devises :

    • Potentiel de hausse limité pour le dollar US
    • Intérêt pour le Yen et certaines devises émergentes
Téléchargements

Pour en savoir plus

Besoin de plus d'informations ?

Contactez-nous

Edmond de Rothschild Asset Management (Suisse)
8 rue de l’Arquebuse
Case Postale 5441
1211 Genève 11
Suisse


+ 41 58 201 75 00
*Définitions
Value : valeurs décotées.
Dette subordonnée : dette dont le remboursement dépend du remboursement initial des autres créanciers. En contrepartie d'un niveau de risque plus élevé, les titres subordonnés (souvent émis à durée indéterminée) bénéficient d'un rendement plus élevé que celui des titres senior.
High Yield : titres dits spéculatifs pour lesquels le risque de défaillance des émetteurs est plus élevé.

 

Achevé de rédiger le 12/01/2016. Document non contractuel. Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information.
Les données chiffrées, commentaires et analyses figurant dans cette présentation reflètent le sentiment de Edmond de Rothschild Asset Management (France) et de ses filiales sur les marchés, leur évolution, leur réglementation et leur fiscalité, compte tenu de son expertise, des analyses économiques et des informations possédées à ce jour. Ils ne sauraient toutefois constituer un quelconque engagement ou garantie de Edmond de Rothschild Asset Management (France). Tout investisseur potentiel est invité à se rapprocher de son prestataire ou conseiller, afin de se forger sa propre opinion sur les risques inhérents à chaque investissement indépendamment de Edmond de Rothschild Asset Management (France) et sur leur adéquation avec sa situation patrimoniale et personnelle. A cet effet, il devra prendre connaissance du document d’information clé pour l’investisseur (DICI) remis avant toute souscription et disponible gratuitement sur le site « www.edram.fr » ou sur simple demande au siège social de Edmond de Rothschild Asset Management (France).

La fonction de Représentant pour les fonds distribués en Suisse ou à partir de la Suisse est assurée par Edmond de Rothschild Asset Management (Suisse) S.A., rue de l'Arquebuse 8, 1204 Genève et celle de service de paiement par Edmond de Rothschild (Suisse) S.A., rue de Hesse 18, 1204 Genève. Les Prospectus, KIIDs, rapports annuels et périodiques, les statuts/contrat de fonds/règlement des fonds mentionnés peuvent être obtenus gratuitement et sur simple demande au siège du Représentant en Suisse, ou téléchargés depuis le site http://funds.edram.com.