A la recherche du rendement perdu

Communiqué de presse - 05/10/2017

Les investisseurs sont chaque jour un peu plus confrontés au défi de la quête de rendement. L’environnement de taux bas a rendu peu attractifs les segments jusque-là réputés comme étant les plus sûrs du marché obligataire. Les actifs sans risque offrent ainsi une faible rémunération, sans pour autant être immunisés contre les pics de volatilité. Ce nouveau paradigme financier invite à repenser en profondeur les stratégies d’investissement.

Les entreprises européennes ne manquent pas d'atouts

Les entreprises, en particulier européennes, doivent être placées au cœur de la stratégie de génération de rendement. En effet, l’horizon apparaît désormais dégagé sur le Vieux Continent. Bien que les élections italiennes et autrichiennes pourraient ponctuellement venir nourrir les doutes au cours des semaines qui viennent, la diminution du risque politique, après les différents scrutins en France et en Allemagne, intervient au moment où la reprise gagne en intensité. Les deux grands pays retardataires, la France et l’Italie, en panne de croissance jusqu’à l’automne 2016, ont enfin rejoint le peloton européen. Quant aux marges des entreprises, longtemps déprimées, elles ont commencé à se redresser et affichent encore un potentiel de progression. La dynamique de croissance bénéficiaire, inédite depuis 2010, accélère. En outre, les valorisations relatives des actions européennes restent attractives. 

Sur le front de la politique monétaire, la Banque centrale européenne a levé le voile sur ses intentions. Mario Draghi a laissé entendre jeudi 7 septembre qu’il révèlerait le jeudi 26 octobre prochain le détail de la baisse à venir des mesures de soutien. L’Italien devrait indiquer comment il compte réduire la voilure du programme de Quantitative Easing, de manière graduelle. Dans ce contexte, les rendements des emprunts d’Etats les mieux notés demeurent excessivement bas et offrent peu de protection dans un scénario de remontée des taux d’intérêt. 

Soutenues par l’amélioration des conditions macroéconomiques, les entreprises européennes offrent une grande diversité d’émetteurs et des opportunités tout au long du cycle, à la fois sur les marchés actions et obligations. Une précaution s’impose : faire preuve de sélectivité et choisir l’instrument le plus adapté.

Associer recherche de rendement régulier et maîtrise du risque

La clientèle patrimoniale recherche avant tout un rendement régulier. Afin de répondre à ses attentes, nous avons développé une stratégie d’investissement basée sur la sélection d’actions ou d’obligations. A travers une approche « bottom up », les gérants de Edmond de Rothschild Fund Income Europe privilégient les sociétés européennes qui affichent des flux de trésorerie significatifs et récurrents leur permettant soit d’offrir des coupons jugés attractifs soit des dividendes stables ou en croissance. Ils investissent d’une part dans l’univers des actions européennes, et d’autre part dans celui des obligations d’entreprises en euros. Si, en théorie, la poche actions peut évoluer entre 0% et 50% du portefeuille, en pratique, la moyenne est plutôt de l’ordre de 25%.

Le fonds est géré conjointement par les experts en actions européennes et en dettes d’entreprises, complémentaires dans leurs analyses et bénéficiant d’une connaissance complète de la structure capitalistique des entreprises. Ils sont à même de déterminer quel instrument est le plus adapté pour restituer le rendement aux investisseurs (actions, obligations investment grade, obligations high yield, dettes subordonnées, obligations convertibles). Dans une optique de contrôle du risque, le portefeuille offre une diversification sectorielle, géographique ou encore par taille de capitalisation. Les experts veillent à maintenir un bon niveau de liquidité, grâce à la sélection de valeurs de grandes capitalisations du côté des actions et un filtre de liquidité du côté des obligations. Ils peuvent décider de mettre en place de façon tactique des couvertures contre certains risques (taux, actions, crédit, etc).

Concernant la poche actions, comportant actuellement quelque 40 titres, les gérants privilégient les valeurs générant des cash-flows élevés permettant de redistribuer du rendement à l’actionnaire à travers des dividendes pérennes et en croissance, que ce soit des sociétés aux dividendes établis (Royal Dutch Shell, Orange ou Munich Re) ou d’autres susceptibles de faire croître fortement leur dividende (SAP, Capgemini, Unilever). Ils sélectionnent essentiellement des grandes valeurs, avec une préférence pour les secteurs les plus défensifs comme la pharmacie, la construction ou encore les télécoms. En revanche, ils restent sous-exposés aux secteurs sensibles aux hausses de taux. 

La poche obligataire est composée d’environ 150 lignes. Les gérants privilégient le portage attractif et la duration modérée du high yield, en investissant dans des entreprises qui affichent une volonté claire de maîtriser leur endettement et bénéficient de cash-flows solides. De plus, l’environnement réglementaire favorable et l’amélioration des fondamentaux du secteur financier en font un choix d’investissement attractif au travers d’instruments subordonnés.

Edmond de Rothschild Fund Income Europe représente une solution attractive pour les investisseurs recherchant un rendement régulier associé à une bonne maîtrise du risque. Noté 5 étoiles Morningstar1, le fonds dispose de parts distribuant annuellement un revenu net, mais également de parts de capitalisation. Depuis sa création, il affiche une performance annualisée de +5,2%2, tandis que sa volatilité ne s’est élevée qu’à 5,7% au cours des trois dernières années.

1 Notations Morningstar au 31/08/2017 dans la catégorie « Allocation EUR Prudente ». Les classements Morningstar ne sont pas des classements de marché et ne sont pas assimilables à des recommandations d’acheter, de vendre ou de détenir des parts ou actions des OPC gérés par Edmond de Rothschild Asset Management (France). La référence à un classement ou à un prix de cet OPC ne préjuge pas des classements ou des prix futurs de ces OPC ou du gestionnaire.

2 Les chiffres cités ont trait aux années écoulées. Les performances passées ne constituent pas un indicateur des performances futures. Données au 29/09/2017 pour la part A €. Date de création : 31/12/2013. Performance cumulée depuis création : +21.10%.

Edmond de Rothschild Fund Income Europe est un compartiment de la SICAV de droit luxembourgeois agréée par la CSSF et autorisé à la commercialisation en Autriche, Belgique, Suisse, Allemagne, Espagne, France, Italie, Luxembourg et au Royaume-Uni.
Ce compartiment est noté en catégorie 3 (classes A EUR et I EUR), en ligne avec la nature des titres et les zones géographiques présentées dans la rubrique «objectifs et politique d’investissement» du document d’informations clé pour l’investisseur (DICI). 
Principaux risques : risque de perte en capital, risque de crédit, risque de crédit lié à l’investissement dans des titres spéculatifs, risque actions.

Octobre 2017. Le présent document est émis par Edmond de Rothschild Asset Management (France).
Document non contractuel et exclusivement conçu à des fins d’information. 

AVERTISSEMENT : Les informations figurant dans ce document ne sauraient être assimilées à une offre ou une sollicitation de transaction dans une juridiction dans laquelle ladite offre ou sollicitation serait illégale ou dans laquelle la personne à l'origine de cette offre ou sollicitation n'est pas autorisée à agir. Ce document ne constitue pas et ne doit pas être interprété comme un conseil en investissement, un conseil fiscal ou juridique, ou une recommandation d'acheter, de vendre ou de continuer à détenir un investissement. EdRAM ne saurait être tenu responsable d’une décision d’investissement ou de désinvestissement prise sur la base de ces informations. Les données chiffrées, commentaires, projections, et autres éléments figurant dans cette présentation reflètent le sentiment d’EdRAM sur les marchés, leur évolution, compte tenu du contexte économique et des informations possédées à ce jour. Tout investissement comporte des risques spécifiques. Il est recommandé à l’investisseur de s’assurer de l’adéquation de tout investissement à sa situation personnelle en ayant recours le cas échéant à des conseils indépendants. De plus, il devra prendre connaissance du document d’information clé pour l’investisseur (DICI/KIID) et/ou tout autre document requis par la réglementation locale remis avant toute souscription et disponible sur le site www.edmond-de-rothschild.com onglet “Fund Center” ou gratuitement sur simple demande. 
Les informations sur les valeurs ne sauraient être assimilées à une opinion d’Edmond de Rothschild Asset Management (France) sur l'évolution prévisible desdites valeurs et, le cas échéant, sur l'évolution prévisible du prix des instruments financiers qu'elles émettent. Ces informations ne sont pas assimilables à des recommandations d’acheter ou de vendre ces valeurs. La composition du portefeuille est susceptible d’évoluer dans le temps.

Elément complémentaire