Edmond de Rothschild Asset Management lance Millesima 2021

Asset Management - 08/02/2016

Edmond de Rothschild Asset Management (France) lance un nouveau fonds à échéance d’obligations d’entreprises. Millesima 2021 doit permettre aux investisseurs de bénéficier du contexte toujours favorable au marché du crédit.

Le High Yield1 européen, objet principal d'investissement du fonds, devrait plus particulièrement tirer son épingle du jeu. 

PRINCIPALES CARACTERISTIQUES DE MILLESIMA 2021

Le fonds a été lancé le 25 janvier 2016, avec une période de commercialisation qui s'étend jusqu'au 30 juin 2016. Le portefeuille est de type Buy and Hold, d'échéance 31 décembre 2021. Les titres auront vocation à être conservés par le fonds jusqu'à leur maturité. Millesima 2021 a pour objectif d'obtenir une performance annualisée nette de frais de gestion supérieure à 3,8% (parts C et D) sur la durée de détention recommandée.

Le fonds investit dans des obligations d'entreprises principalement libellées en euros, avec une priorité accordée aux titres à Haut Rendement (titres spéculatifs pour lesquels le risque de défaillance de l'émetteur est plus important) dans une limite de 10% sur la frange la moins bien notée (titres dont la notation est comprise entre CCC+ et CCC-), ou jugée équivalente par la société de gestion. En effet, un processus de notation propriétaire a été mis en place. Construit dans une logique de conservation jusqu'à l'échéance de la stratégie en décembre 2021, le fonds offre une diversification en termes d'émetteurs et de secteurs afin de limiter les risques de concentration. 

Dans un contexte de taux bas, voire négatifs, marqué par une forte volatilité sur les classes d'actifs risquées, les investisseurs recherchent des solutions d'investissement à même de leur offrir de la visibilité et du rendement. Millesima 2021 a pour objectif de répondre à ces besoins. Le fonds vise à tirer parti du dynamisme du marché de la dette d'entreprises à haut rendement en euros qui s'illustre par des rendements attractifs, en contrepartie d'un niveau de risque plus élevé. De plus, selon les convictions de l'équipe de gestion, les entreprises européennes bénéficient actuellement d'un environnement globalement favorable. La dépréciation de l'euro et le maintien des taux au plancher vont continuer de soutenir la progression des marges des entreprises.

LES ATOUTS DU HIGH YIELD EUROPÉEN

L'environnement de croissance modeste, de très faible inflation et l'amplification du programme de rachat d'actifs de la part de la Banque centrale européenne constituent des facteurs de soutien puissants pour le High Yield. Le filet de sécurité déployé par la BCE et la bonne santé des entreprises européennes créent un climat de confiance propice au dynamisme de la classe d'actifs. Au sein de l'univers obligataire, elle est un peu moins sensible aux taux que les autres compartiments et affiche l'un des taux de rendement les plus attractifs. Le marché européen offre actuellement un coupon moyen de 6% et un rendement moyen entre 5% et 6%2.

Devenu incontournable tant pour les émetteurs que pour les investisseurs, le marché du High Yield européen s'est diversifié. Il compte aujourd'hui plus de 300 émetteurs, soit une multiplication par quatre au cours des cinq dernières années. Le niveau historiquement bas des taux directeurs a conduit à la réduction des coûts d'emprunt des entreprises, de plus en plus enclines à se financer sur les marchés, avec le phénomène de désintermédiation bancaire. Par ailleurs, les taux de défaut se maintiennent à des niveaux inférieurs à leurs moyennes historiques (actuellement autour de 3% contre 6% aux Etats-Unis).

Le marché primaire s'avère toujours porteur. L'année 2014 avait été marquée par des volumes d'émission records, avec plus de 84 milliards d'euros. En dépit d'un léger recul en terme de volume net d'émission, 2015 s'est également inscrit dans cette tendance. Les derniers mois témoignent d'une hausse de la qualité des notations. Pour cette année, le volume d'émission attendu s'élève à quelque 60 milliards d'euros. L'hétérogénéité du marché invite toutefois à la sélectivité.

UNE EXPÉRIENCE RECONNUE SUR LES FONDS À ÉCHÉANCE ET LE HIGH YIELD

Edmond de Rothschild Asset Management est l'un des pionniers des fonds à échéance en France et a lancé six fonds à échéance depuis 2009. Initialement 100% Investment Grade (Millesima 2012), les fonds se sont progressivement ouverts au High Yield pour faire face à la baisse des rendements observée depuis quelques années. Selon nos convictions, ce type de produit représente une solution adaptée à l'environnement actuel caractérisé par des taux bas et une volatilité élevée.

Edmond de Rothschild Asset Management propose une gestion de convictions sur le marché du High Yield, mise en œuvre par une équipe de quatre gérants-analystes spécialisés et expérimentés. Cette équipe, bénéficiant de 12 ans d'expérience en moyenne, réalise une analyse approfondie des fondamentaux des sociétés. Elle a mis en place un processus de notation propriétaire permettant d'évaluer la qualité des émetteurs au-delà de leur simple rating. Elle est intégrée au pôle dette d'entreprises, composé de 15 gérants et affichant sept milliards d'euros d'encours sous gestion3.

  • Codes ISIN :

    • Part C : FR0013076478

    • Part D : FR0013076486

  • Forme juridique : Fonds Commun de Placement de droit français

  • Classification AMF : Obligations et autres titres de créance libellés en euro

  • Commercialisation : jusqu'au 30/06/2016

  • Période d'investissement : jusqu'au 30/06/2016

  • Date de lancement : 25/01/2016

  • Frais de gestion maximum :

    • Parts C et D : 1,20% TTC

  • Commission de souscription (non acquise à l'OPCVM) :

    • Parts C et D : 4% maximum

  • Commission de rachat :  

    • Non acquise à l'OPCVM : néant

    • Acquise à l'OPCVM : 1% jusqu'au 31/12/2016 et néant au-delà

  • Durée de placement recommandée : jusqu'au 31/12/2021

 

Principaux risques du fonds : risque de perte en capital, risque lié à la gestion discrétionnaire, risque lié à l’investissement sur les marchés émergents risque de crédit, risque de crédit lié à l’investissement dans des titres spéculatifs, risque de taux, risque de liquidité, risque lié aux produits dérivés, risque de contrepartie.
Ce fonds est noté en catégorie 4 (parts C et D), en ligne avec la nature des titres et les zones géo­graphiques présentées dans la rubrique «objectifs et politique d’investissement» du document d’informations clé pour l’investisseur (DICI).

Février 2016. Document non contractuel. Ce document est exclusivement conçu à des fins d’information.

AVERTISSEMENT : Les données chiffrées, commentaires et analyses figurant dans cette présentation reflètent le sentiment de Edmond de Rothschild Asset Management (France) et de ses filiales sur les marchés, leur évolution, leur réglementation et leur fiscalité, compte tenu de son expertise, des analyses économiques et des informations possédées à ce jour. Ils ne sauraient toutefois constituer un quelconque engagement ou garantie de Edmond de Rothschild Asset Management (France).
Tout investissement comporte des risques spécifiques. Tout investisseur potentiel doit se rapprocher de son prestataire ou conseiller, afin de se forger sa propre opinion sur les risques inhérents à chaque investissement indépendamment de Edmond de Rothschild Asset Management (France) et sur leur adéquation avec sa situation patrimoniale et personnelle.

1 « Les obligations dites à Haut Rendement sont des titres dits spéculatifs pour lesquels le risque de défaut des émetteurs est plus élevé (notation Standard and Poor's ou équivalent inférieure à BBB-, ou bénéficiant d'une notation interne de la société de gestion équivalente).
2 Les rendements passés ne préjugent pas des rendements futurs et ne sont pas constants dans le temps. Source : Edmond de Rothschild Asset Management (France). Données au 31/01/2016.
3 Données au 30/11/2015.

Elément complémentaire