Comment garantir son capital placé en assurance vie ?

Interview expert - 01/06/2016

Faire le choix de placer tout ou une partie de son patrimoine en assurance vie rime souvent avec une recherche de sécurité et de rendement. Récemment encore, le fonds en euros alliait ces 2 avantages. Mais aujourd’hui, le rendement n’est plus au rendez-vous et il est nécessaire de prendre plus de risque pour espérer un gain supérieur. Comment faire si l’on souhaite malgré tout continuer à protéger son capital ?

Isabelle Phéline, Directrice Commerciale d’Edmond de Rothschild Assurances et Conseils (France) répond à nos questions.

Doit-on prendre plus de risque pour espérer un meilleur rendement à travers son contrat d’assurance vie ?

La baisse des rendements du fonds en euros va se poursuivre, en raison du contexte de taux durablement bas. De nombreuses solutions proposées par les assureurs impliquent de s’exposer aux marchés et de prendre plus de risque. En d’autres termes, d’accepter une éventuelle perte en capital, même si ce n’est pas le cas le plus probable sur une longue période.

Or, pour nombre de clients qui ont souscrit un contrat par notre intermédiaire, il est essentiel de protéger le capital, c’est-à-dire d’être certain que celui-ci ne sera pas amputé. Combiner protection du capital et espérance de rendement est LA demande des clients privés et des holdings familiales.

Concrètement, comment concilier rendement et garantie de capital ?

Peu de solutions existent sur le marché pour répondre totalement à ce besoin. Notre mission de courtier en assurance vie haut de gamme, c’est d’identifier, parmi toutes les options proposées par les assureurs, la meilleure formule, quitte à la co-construire avec eux.
Aujourd’hui par exemple, nous sommes à même de proposer un contrat permettant de bénéficier d’une garantie inconditionnelle de capital comprise entre 2 et 5 ans (au choix du client) et d’investir jusqu’à 50% en unités de compte. Cela n’existait pas jusqu’à présent. Cette innovation trouve déjà un écho très favorable auprès des clients : elle satisfait une véritable attente.

Les contrats Eurodynamique ou Eurocroissance n’offrent-ils pas une garantie similaire ?

Ce sont des supports intéressants à plus d’un titre, mais avec des inconvénients qu’il faut avoir en tête au moment de souscrire.

Les fonds « Eurodynamique »  présentent des caractéristiques similaires à celles du fonds en euros (garantie de capital et effet cliquet, qui assure que les gains passés ne sont pas remis en cause), mais ils n’offrent pas la régularité du rendement. Ces contrats permettent de diversifier ses investissements, en s’exposant soit en actions soit en immobilier. Nous recommandons d’être très vigilants sur le choix d’un contrat Eurodynamique, car beaucoup d’entre eux ne permettent plus de disposer d’une espérance de rendement supérieur aux fonds euros. Il convient donc d’être sélectif.

Les fonds « Eurocroissance », quant à eux, ne bénéficient pas d’une garantie de capital à tout moment, mais seulement au terme de 8 ans minimum. Selon les contrats, il faut le plus souvent s’engager sur une durée de 15 à 30 ans pour obtenir une garantie en capital. Même s’ils présentent l’avantage de pouvoir diversifier ses investissements, les conditions de marché actuelles ne plaident pas en leur faveur. A ce jour, les taux sont trop bas pour permettre à ces supports d’offrir un réel avantage pour les clients.
Nous ne recommandons pas actuellement  ce type de supports.

Et les produits structurés ?

Les produits structurés incluent souvent une garantie en capital mais sur une durée de 8 ans en moyenne.

De plus, dans le contexte de marché actuel, la garantie de capital est difficile à obtenir de manière inconditionnelle. Ces supports restent en revanche tout à fait adaptés aux besoins de certains clients dans des périodes d’incertitude.


Les données, commentaires et analyses figurant dans cette présentation sont établies à titre d’information générale et constituent pas une offre ou recommandation de produits ou de services.
Ils ne sauraient non plus constituer un quelconque engagement ou garantie du Groupe Edmond de Rothschild ou de ses filiales.
En aucun cas, la responsabilité du Groupe Edmond de Rothschild ne saurait être engagée par une décision d’investissement, de désinvestissement ou de conservation prise sur la base desdits commentaires et analyses.
Tout investissement dans un instrument financier comporte des risques. Il appartient à chaque investisseur avant tout investissement d’analyser son risque en recueillant au besoin l’avis de tous les conseils spécialisés afin de s’assurer notamment de l’adéquation de cet investissement à sa situation patrimoniale et à ses objectifs.



    Vous souhaitez en savoir plus ?

    Contactez nous


    47 rue du Faubourg Saint-Honoré
    75008
    Paris

    +33 1 40 17 22 32