L’assurance vie permet-elle de toucher des revenus réguliers ?

Assurance vie - 07/07/2016

Lorsque l’on cesse son activité professionnelle, la question des revenus devient essentielle. Se tourner vers l’assurance vie peut être une bonne option, mais il faut savoir que le fonds en euros ne répond plus à cet objectif. Le choix d’un contrat doit mettre l’accent sur la sécurité et la régularité.

Dans les prochaines années, les rendements du fonds en euros vont continuer à baisser. Il faut donc se tourner vers d’autres supports pour espérer percevoir des revenus réguliers issus de son épargne.

Que l’on ait été chef d’entreprise ou sans activité professionnelle, il s’agit de disposer d’un complément de revenus sur lequel on peut compter de façon certaine. « Face à des dépenses de la vie quotidienne comme le logement, au financement des études des enfants ou encore aux loisirs et voyages, certains clients ont pour priorité la visibilité sur leurs revenus, et pas seulement pour les quelques années à venir », explique Isabelle Phéline, Directrice Commerciale d’Edmond de Rothschild Assurances et Conseils (France).

Des revenus complémentaires garantis à vie

Les contrats dits « variable annuities » sont conçus spécifiquement pour répondre à ce besoin de sérénité. Ils permettent d’offrir aux adhérents une garantie de revenus à vie, en général à partir de 60 ou 65 ans.

L’avantage, c’est qu’ils permettent de se constituer un complément de revenus garanti sans recourir aux fonds en euros et sans aliéner son capital (comme c’est le cas pour la rente).
Les capitaux sont investis sur des supports en unités de compte dans l’objectif d’augmenter ses revenus ou de valoriser le capital restant*.

En pratique, l’épargne reste disponible à tout moment, sous réserve du capital restant.
Ils sont fréquemment utilisés en cas de vie professionnelle atypique ne permettant pas de compter sur une retraite suffisante. Mais aussi en cas de divorce, pour sécuriser un revenu de retraite, en plaçant l’indemnité compensatoire sur un contrat de ce type.

« Les contrats « variable annuities » permettent d’anticiper l’allongement de la durée de la vie et le risque de dépendance, à laquelle une part grandissante des retraités se trouve confrontée. Même lorsque l’épargne du contrat est épuisée, le paiement des revenus est assuré sous la forme d’une rente viagère », ajoute Isabelle Phéline.

Ces contrats offrent donc une garantie de revenus minimum à vie qui peuvent croître chaque année grâce à un effet cliquet, tout en étant investis sur des supports dynamiques.
En revanche, ils n’offrent pas de garantie en capital, contrepartie de cette sérénité quant à la régularité des revenus.

Les rendements réguliers de l’immobilier au sein  de l’assurance vie

Les supports immobiliers peuvent être utilisés en complément du fonds en euros, pour diversifier son épargne avec l’objectif de générer des revenus réguliers. L’immobilier est peu corrélé aux marchés financiers et procure des rendements historiquement stables.

A travers deux types de fonds, les SCPI (Sociétés Civiles de Placement Immobilier) et les OPCI (Organismes de Placement Collectif Immobilier), on peut profiter des bénéfices de l’immobilier dans le cadre fiscal de l’assurance vie.

« Détenir de l’immobilier via des supports logés en assurance vie présente plusieurs avantages par rapport à de l’immobilier physique, souligne  Isabelle Phéline. D’une part, l’épargne peut être disponible à tout moment.  D’autre part, les revenus fonciers procurés par les parts de SCPI sont réinvestis au sein du contrat et ne sont donc pas soumis à l’impôt. »

Certains contrats investis sur des SCPI offrent une garantie de capital à tout moment dès lors qu’ils sont intégrés dans un fonds en euros. En revanche, il faut être conscient que la régularité des revenus n’est pas garantie.

Choisir le bon contrat, une étape clé

« Tous les contrats ne se valent pas, conclut Isabelle Phéline. Que l’on ait besoin des revenus réguliers pour planifier une retraite sereine ou pour protéger ses proches, ce qui me paraît essentiel, c’est d’avoir accès à une variété de contrats haut de gamme suffisante, pour être sûr de choisir le ou les supports les plus adaptés à ses besoins. Car c’est souvent la combinaison de plusieurs poches au sein d’un ou de plusieurs contrats d’assurance-vie, qui permet de tirer les bénéfices de son épargne. Pour cela, un conseil professionnel est indispensable pour évaluer les objectifs et les différentes solutions possibles. » 

La possibilité d’effectuer des arbitrages au fil du temps reste bien sûr un élément essentiel du pilotage de son assurance vie.

* En cas de rachat partiel, le revenu garanti diminue à due proportion.

Les commentaires et analyses figurant dans cette présentation sont établies à titre d’information générale et constituent pas une offre ou recommandation de produits ou de services.
Ils ne sauraient non plus constituer un quelconque engagement ou garantie de la part d’Edmond de Rothschild Assurances et Conseils (France) ou plus largement du Groupe Edmond de Rothschild et de ses filiales, ni un conseil en investissement personnalisé ni une recommandation d’investissement à caractère général.
En aucun cas, la responsabilité du Groupe Edmond de Rothschild ne saurait être engagée par une décision d’investissement, de désinvestissement ou de conservation prise sur la base desdits commentaires et analyses.
Tout investissement dans un instrument financier comporte des risques. Il appartient à chaque investisseur avant tout investissement d’analyser son risque en recueillant au besoin l’avis de tous les conseils spécialisés afin de s’assurer notamment de l’adéquation de cet investissement à sa situation patrimoniale et à ses objectifs.
Edmond de Rothschild Assurances et Conseils (France), courtier en assurance-vie du Groupe Edmond de Rothschild. SAS au capital de 7.034.600 euros – Numéro d’agrément ORIAS 07 004 349 - 443 114 632 R.C.S. Paris - 47, rue du Faubourg Saint-Honoré – 75401 Paris Cedex 08.

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez nous


47 rue du Faubourg Saint-Honoré
75008
Paris

+33 1 40 17 22 32