La mode française à la conquête du monde

Actualité - 02/05/2016

Edmond de Rothschild Corporate Finance a conseillé les fondateurs du groupe SMCP, Evelyne Chétrite, Judith Milgrom et Ylan Chétrite dans la cession de leur participation et leur réinvestissement aux côtés de Shandong Ruyi et de KKR annoncée le 1er avril 2016.
A cette occasion, Christophe Marchand, Directeur général, et Christian Ménard, Membre du Directoire, tous deux chez Edmond de Rothschild Corporate Finance, reviennent sur la globalisation de la mode française et partagent les clés d’une conquête réussie de nouveaux marchés.

​Comment choisir le bon partenaire ?

​  

Dans le cadre d'un développement à l'international, explique Christian Ménard, 2 options s'offrent à un entrepreneur : se tourner vers un partenaire financier, ou s'associer à un partenaire industriel.

Un partenaire financier permet notamment :

  • de partager le risque financier induit par le développement. C'était par exemple la volonté de Thierry Gillier, fondateur de Zadig & Voltaire, lorsqu'il a cédé 30% de son capital à TA Associates, un prestigieux fonds d'investissement américain. L'ambition de ce partenariat est de poursuivre le développement international de Zadig & Voltaire en Europe, aux Etats-Unis et en Asie grâce au potentiel d'attraction de la marque et à l'expertise de TA Associates.
  • d'attirer des talents.
  • de structurer l'entreprise en s'associant à un partenaire qui fera office de « sparring partner ».

Un partenaire industriel, quant à lui, apporte une assise sur un territoire, lorsque l'entreprise jouit déjà d'une certaine maturité. C'était là la volonté des fondateurs de SMCP (Sandro, Maje et Claudie Pierlot), qui avaient déjà cédé 70% du capital du groupe SMCP au fonds d'investissement KKR en 2013, pour booster le développement de l'entreprise (le chiffre d'affaire du groupe a doublé au cours de 3 dernières années). Aujourd'hui, le Groupe compte poursuivre son développement à l'international en s'appuyant sur le savoir-faire et la connaissance du marché asiatique de Shandong Ruyi Group, avec lequel un accord d'exclusivité a été signé par KKR pour l'acquisition d'une participation majoritaire au capital de SMCP.

Préserver l'entreprise, un point d'attention

Lors du processus de choix d'un partenaire, qu'il soit financier ou industriel, il est primordial de s'assurer du bon alignement des intérêts des deux partis. Si les investisseurs étrangers sont attirés par l' imaginaire de marque française, il est d'autant plus important de le protéger en choisissant les bons investisseurs, « ceux qui respecteront l'entreprise et sa structure », explique Christophe Marchand, dont le rôle au sein de Edmond de Rothschild Corporate Finance est précisément d'accompagner les entreprises dans leur sélection.

 

A lire aussi :