Flash IP - Activité de loueur en meublé professionnel : la possibilité de transmettre en régime Dutreil

Flash actualité - 12/04/2016

L’activité de loueur en meublé professionnel (LMP) bénéficie d’un régime fiscal attractif en matière d’impôt sur le revenu et sous certaines conditions en matière d’ISF. Un doute subsiste sur la possibilité de transmettre les parts sociales d’une société exerçant une telle activité dans le cadre du régime « Dutreil ». L’application de ce régime permettrait aux donataires ou héritiers d’être imposés aux droits de donation/succession sur seulement 25% de la valeur des immeubles. Dans une affaire soumise au comité de l’abus de droit fiscal (Cadf), l’administration a considéré l’activité de LMP éligible au dispositif que l’activité soit accompagnée ou non de prestations de services para-hôteliers.

​Rédaction achevée le 11/04/2016

DES AVANTAGES FISCAUX PROPRES AU REGIME DE LMP

Sous réserve de respecter certaines conditions (inscription au RCS + recettes brutes de la location > 23.000 € TTC + recettes supérieures aux retraites et autres revenus professionnels du foyer), l’activité de loueur de logements meublés permet d’accéder à plusieurs avantages :

  •  Les revenus sont imposables dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC) ouvrant droit à l’amortissement des constructions et biens meubles sur leur durée normale d’utilisation. Ces charges comptables permettent de réduire fortement le revenu de location imposable comparativement à une location nue ;
  • La partie des déficits non issue des amortissements peut être imputée sans limitation sur les autres revenus, ce qui peut présenter un intérêt notamment les premières années lorsque les droits d’enregistrement sont amortis ;
  • Les plus-values réalisées par un loueur en meublé professionnel peuvent bénéficier d’une exonération lorsque l’activité est exercée depuis plus de cinq ans et que les recettes n’excèdent pas 90.000 € au cours des deux exercices précédant la cession ;
  •  Un régime d’exonération spécifique existe en matière d’ISF. Cependant les personnes exerçant déjà une activité professionnelle ne peuvent pas en bénéficier en pratique.

 

CUMUL POSSIBLE AVEC LE REGIME DUTREIL TRANSMISSION

Le régime dit « Dutreil » permet sous diverses conditions de transmettre par donation ou succession les titres de sociétés opérationnelles avec le bénéfice d’un abattement de 75% sur la valeur taxable aux droits de mutation à titre gratuit. Les sociétés éligibles doivent exercer une activité industrielle, commerciale, artisanale, agricole ou libérale.

L’activité de location meublée présente un caractère civil en droit privé mais d’un point de vue fiscal, en matière d’impôt sur le revenu, elle présente un caractère commercial puisqu’elle relève du régime des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Cette qualification fiscale suffit-elle à rendre éligible au régime « Dutreil » les titres de sociétés ayant pour activité la location en meublé professionnel ?

A cet égard l’avis des praticiens est partagé, l’administration fiscale n’autorisant pas explicitement l’application du régime Dutreil à l’activité de LMP dans ses commentaires du régime « Dutreil ». Cependant, une partie de la doctrine considère que si des activités para-hôtelières accompagnent la location, l’activité de location meublée professionnelle serait susceptible d’être éligible au régime « Dutreil ». Il convient en pratique que trois des prestations suivantes soient fournies : petit déjeuner, nettoyage régulier des locaux, fourniture du linge de maison, réception de la clientèle.

Dans une affaire soumise au comité de l’abus de droit fiscal (Cadf - Avis 2015-07 à 09 du 06/11/2015), l’administration remet en cause sur le terrain de l’abus de droit l’opération consistant pour des contribuables à céder des biens figurant dans leur patrimoine privé à une SARL exerçant une activité de location meublée, et ce afin de pouvoir ensuite transmettre les parts sociales avec le bénéfice de l’abattement de 75%.

En revanche, elle ne conteste pas l’opération sur le terrain de la nature même de l’activité de location meublée. L’administration précise dans une note jointe aux avis du Cadf qu’elle considère l’activité de loueur en meublé à usage d’habitation exercée à titre habituel (LMP) comme éligible au dispositif Dutreil-transmission. Précisons que dans le cas d’espèce, la location n’était pas été accompagnée de prestations de services.

Espérons que cette position sera reprise par l’administration dans ses commentaires publiés au Bofip.

 

L'équipe d'Ingénierie patrimoniale France se tient à votre disposition

 Ce document est établi à titre d’information générale et ne constitue pas une consultation juridique, fiscale ou comptable personnalisée. Les stratégies patrimoniales dépendent de votre situation personnelle et de la règlementation, elles doivent impérativement être validées par des professionnels en matière juridique, fiscale et comptable. Nous vous invitons à consulter vos propres conseillers indépendants. Ce document a été établi à partir d’informations considérées comme fiables au moment de sa rédaction mais nous ne garantissons ni leur exhaustivité ni leur exactitude. Pour toute question concernant les informations contenues dans ce document, vous pouvez vous adresser à votre banquier privé. Le présent document est publié par Edmond de Rothschild (France), il ne peut être ni reproduit ni redistribué sans son accord préalable.