​Petit déjeuner « Les Rencontres du 47 » : L'Art, quels enjeux  pour ce marché en mutation ?

Conférences - 22/10/2015

Jeudi 8 octobre avait lieu un petit déjeuner réservé aux femmes dans les salons du groupe Edmond de Rothschild sur le thème de l’art. Les intervenants étaient Delphine de Courtry, commissaire-priseur judiciaire et indépendante et Vincent Aubuchou, directeur adjoint de l’ingénierie patrimoniale.

« Les Rencontres du 47 », organisées par la Banque Privée et impulsées par Françoise  Neige, permettent à un groupe de femmes d'échanger autour d'un sujet d'actualité  ou de fiscalité dans un cadre convivial.

Après un petit déjeuner, Françoise Neige a pris la parole pour introduire les présentations de Delphine et de Vincent, en rappelant la tradition de collectionneur de la Famille Rothschild et leur rôle de mécènes, notamment au travers des Fondations Edmond de Rothschild. Elle a ensuite présenté les initiatives de la Banque ciblant les femmes (La Banque au féminin, Les Rencontres du 47).

Delphine de Courtry a d'abord fait un tour d'horizon global du marché de l'art :

  • présentation des nouveaux acheteurs

  • nouveaux comportements d'achats (les acheteurs des pays émergents préfèrent les œuvres d'art provenant de leur pays et leur culture par exemple)

  • développement des  Maisons de Vente

Internet a également impacté le marché de l'art, notamment avec les ventes aux enchères en ligne (illustrées par le partenariat avec Sotheby's et eBay) et les moteurs de recherche permettant de vérifier et comparer les prix des œuvres (Art Price, Art Net…). Delphine s'est ensuite arrêtée sur les conséquences de cette démocratisation comme le changement du goût dominant et l'évolution de la demande (Vintage et Design privilégiés).

Enfin, elle a soulevé la question de l'augmentation de la concurrence des Maisons de ventes et a invité les femmes présentes à la vigilance lors de la mise en vente de leur œuvre d'art. Pour terminer, Delphine a rappelé les principales règles de la vente aux enchères et a répondu aux questions de Françoise sur son métier de commissaire-priseur, régalant la salle de petites anecdotes.

La deuxième présentation avait un axe patrimonial et fiscal. Vincent Aubuchou a en effet traité de la fiscalité de l'art, s'adressant directement aux personnes présentes dans la salle. Il a axé son discours autour de trois points :

  • l'acquisition (avantage fiscal, soutien aux artistes…)

  • la détention (ISF, pièges à éviter…)

  • la cession (imposition, transmission…)

Le petit déjeuner s'est terminé par les questions des invitées, très intéressées par le sujet. Elles ont interrogé nos experts sur le déroulé d'une vente (rôle du crieur, paliers de vente…) mais aussi sur les détails financiers de l'acquisition d'une œuvre (frais de vente, droits de suite…).