"Les Rencontres du 47" : Un petit déjeuner au "Paradis(e)"

Conférences - 16/12/2015

Mardi 8 décembre avait lieu un nouveau rendez-vous des « Rencontres du 47 », cette fois-ci dans la galerie Aveline, place Beauvau. Les femmes présentes étaient invitées à découvrir l’exposition « Paradis(e) » de l’artiste camerounais Pascale Marthine Tayou, qui a déjà conquis les Biennales de Venise et de Berlin, le musée Pompidou, la galerie Serpentine à Londres et, plus récemment, le musée de l’Homme.

​« Les Rencontres du 47 », organisées par la Banque Privée et impulsées par Françoise Neige, permettent à un groupe de femmes de se retrouver régulièrement autour d’un sujet d’actualité (économique ou fiscal) ou pour un moment plus ludique.

C’est dans plus de 600m2 investis par des œuvres d’art que les clientes et prospects invitées de nos banquiers ont été accueillies mardi 8 décembre. La galerie Aveline est particulièrement reconnue pour son mobilier  du XVIIIème siècle. Depuis trois ans, elle mélange avec talent l’art contemporain à des chefs d’œuvres originaux, introuvables et de grande qualité datant de la fin du XVIIème siècle jusqu’au milieu du XIXème siècle et provenant de toute l’Europe. Depuis le 20 octobre, Pascale Marthine Tayou expose son propre paradis, c’est-à-dire sa vision du monde où se croisent poupées, masques, sculptures, tableaux, installations ou fétiches.

Après avoir échangé autour d’un petit déjeuner, les invitées ont écouté Marella Rossi, fille de Jean-Marie Rossi le propriétaire d’Aveline, qui a présenté l’histoire de la galerie puis le travail de l’artiste. Elles se sont ensuite baladées parmi les œuvres, regardant avec curiosité et admiration l’œuvre « Coton Tige » surplombant la galerie, les « Pharaon King » dominant l’entrée ou encore les « Pascale’s eggs » recouvrant les murs.