Turquie : D’un coup d’Etat à un coup d’arrêt

Les craintes d’autoritarisme sont de nature à déstabiliser le climat des affaires et à contraindre les dépenses d’investissement. Les actifs turcs devraient donc rester sous pression, analyse l’hebdomadaire Economie & Stratégie dans sa dernière édition.