L'art, au coeur de l'offre Edmond de Rothschild

Conférences - 26/07/2016

Devant des membres chinois de l’Asian Institute of Art & Finance, Mélanie Damani, avocate et Art Advisor chez Edmond de Rothschild, a expliqué comment les services en art s’inscrivaient dans la gamme de services en gestion de patrimoine de la banque privée.

 

Acquisition et détention d’œuvres d’art, structuration et transmission, prêts en garantie d’œuvre d’art, logistique et conservation, assistance et représentation lors de ventes aux enchères, services philanthropiques liés à l’art, formations... La liste des services proposés aux collectionneurs par Edmond de Rothschild est désormais exhaustive.


Palette complète


Destinée à répondre à l’intérêt croissant pour cette classe d’actifs à l’échelle internationale, cette palette ne se superpose toutefois pas à l’offre existante en wealth management. Elle s’inscrit au contraire pleinement dans la ligne de conduite de la banque privée : rechercher en permanence des solutions de long terme et sur-mesure pour chacun des clients.


C’est ce qu’a montré Mélanie Damani, International Wealth Structuring and Art Advisor chez Edmond de Rothschild. L’experte avait été invitée par Adriano Picinatti di Torcello, Art & Finance Coordinator et Directeur chez Deloitte Luxembourg, à présenter les services de la banque devant plusieurs membres chinois de l’Asia Institute of Art & Finance (AIAF).


L’art : une classe d’actifs à part entière


Etabli à Shanghai, ce nouvel organisme de formation fondé par M.Yong Fan propose un cursus international de haut niveau dont le parcours comprend une étape de plusieurs jours au Luxembourg.

L’art en tant que classe d’actifs monte en puissance dans l’ex-Empire du Milieu alors que le marché de l’immobilier corrige ses excès et que les valeurs mobilières pâtissent d’une volatilité élevée et de rendements dérisoires quand ils ne sont pas négatifs.


« Afin de protéger et de valoriser votre patrimoine, puis de le transmettre aux générations suivantes dans les meilleures conditions, un wealth management réussi et lisible exige une parfaite compréhension de votre passé, de la globalité de votre situation patrimoniale actuelle, et de vos ambitions tant sur les aspects financiers que personnels », a expliqué Mélanie Damani.

 

Protection, valorisation et transmission


Elle a souligné à quel point cette bonne compréhension exigeait une communication soignée pour inscrire la réflexion dans la durée.

« Au sein de notre département Wealth Solutions, un service dédié aux familles, à leur patrimoine global et à l’organisation de sa transmission aux générations suivantes a été créé il y a quelques années déjà. Sa mission s’inscrit dans la nécessité de créer l’environnement le plus propice possible au dialogue avec nos clients, pour comprendre leurs besoins, leurs contraintes et leurs aspirations pour les générations qui leur succéderont », a-t-elle insisté.


Il s’agit en premier lieu de bien saisir les besoins spécifiques de chaque membre de la famille de façon à optimiser la structuration du patrimoine et la planification successorale, à choisir un mode de gouvernance approprié et enfin à préparer les générations suivantes. Mais cette démarche globale ne s’arrête pas là. Elle consiste aussi à tenir compte des centres d’intérêt personnels et des passions, en termes de philanthropie par exemple… mais aussi d’activités artistiques.

Family Advisory, Art Advisory


Le service d’Art Advisory est donc intégré à cet ensemble et répond à la logique de personnalisation et d’exigence de communication qui tient à cœur des familles en recherche de conseils globaux. « Certains clients pensent parfois à tort que leur collection d’art est très personnelle et qu’elle ne doit pas être intégrée à la réflexion patrimoniale », a témoigné l’Art Advisor.


Un peu à la manière dont on appréhende la vie d’une famille, il convient également de considérer les différentes étapes de l’existence d’une collection d’art pour s’inscrire dans cette même approche de long terme.


Il y a la phase d’acquisition dans le cadre d’un achat ou d’un héritage. Puis vient la détention et enfin la transmission. Chaque étape nécessite des expertises particulières.


Une gouvernance s’impose


« Si une collection d’art est perçue comme un actif du patrimoine familial qui doit être protégé, valorisé et transmis à la génération suivante, une gouvernance spécifique doit alors être mise en place. On identifie les valeurs artistiques communes.On détermine un processus de décision (ex. conseil artistique de famille). On précise les attentes (politique de collection familiale). Enfin, on peut aussi former et aiguiser l’intérêt pour l’art de la génération suivante pour bien la préparer », a expliqué Mélanie Damani.


L’ADN de la famille Rothschild


Si cette offre de conseil en art s’inscrit donc logiquement dans le wealth management, elle bénéficie également de la longue tradition artistique des Rothschild.


Rappelons que la collection du baron Edmond de Rothschild (1845-1934), 40.000 dessins et estampes rassemblés en quatre décennies, a notamment été léguée au Musée du Louvre à Paris.


La famille fut également mécène de figures historiques tels que les compositeurs Rossini et Chopin, l’écrivain Balzac ou encore le peintre Delacroix.
Enfin, une des douze fondations philanthropiques Edmond de Rothschild a pour mission de promouvoir l’art et la culture.


« L’art fait partie de l’ADN de la famille Rothschild, ce qui renforce notre légitimité en la matière, tant auprès des clients que des collaborateurs», a résumé Mélanie Damani.


L’experte a expliqué au passage que cet historique avait compté dans sa décision personnelle de rejoindre la banque en 2015.

A lire aussi

Art & Finance : "Un nouveau potentiel"

Faut-il investir dans l’art russe contemporain ?