Marchés : Le Nikkei fait du yo-yo

Analyse de marché - 25/04/2016

La bonne tenue des cours de bourse japonais ne s'expliquent que par la dépréciation du yen

Après trois années de forte hausse (+142%), l'indice Nikkei a enregistré une baisse conséquente (-29%). Depuis quelques jours, les cours de bourse rebondissent de nouveau vigoureusement (+14%).

 

Les profits élevés des entreprises nippones (cf. graphique de gauche) ont pu faire illusion entre 2013 et 2015, mais leur progression ne s'expliquait que par la dépréciation du yen (cf. graphique de droite). Au-delà de cet artifice, les interrogations fusent sur la capacité de l'économie japonaise à renouer avec une véritable progression de l'activité, capable de générer une croissance organique des profits. La bourse de Tokyo hésite entre refléter le pessimisme des économistes et profiter de la dépréciation du yen.

 

La semaine dernière, les investisseurs espéraient une rallonge budgétaire en faveur des territoires du sud du pays, ravagés par les violents séismes. Dimanche, leurs espérances ont été comblées puisque le Premier ministre, Shinzo Abe, a demandé à son gouvernement d'accroître les dépenses publiques de l'année fiscale qui a débuté le 1er avril dernier. Cette semaine, les investisseurs  comptent sur la Banque du Japon (BoJ), qui réunit son conseil de politique monétaire jeudi. Haruhiko Kuroda pourrait pointer les conséquences négatives des séismes sur la croissance japonaise et sur le niveau des prix pour initier un nouvel assouplissement monétaire.