​​

Hebdomadaire d’économie du 20 janvier 2015

Regards et perspectives économiques - 20.01.2015

Les principaux événements et indicateurs économiques de la semaine.

La BNS déterre la hache de guerre

Le 15 janvier 2015, la Banque Nationale Suisse (BNS) a choisi de porter des coups de hache dans le plancher qu’elle avait bâti le 6 septembre 2011. Les investisseurs ne sont désormais plus tenus d’échanger leurs euros au-dessus de 1.20 franc suisse. Durant les minutes qui ont suivi cette annonce, le franc s’est apprécié jusqu’à 40% avant de se stabiliser autour de la parité dans les jours qui suivirent, c’est-à-dire tout de même 20% plus haut qu’avant l’annonce de Thomas Jordan (...).

Comment en profiter ?

Les décisions des autres banques centrales devront être surveillées de prêt au cours des prochains jours. Les rumeurs vont bon train. À quoi fait référence la BNS lorsqu’elle indique que "les disparités entre les politiques monétaires menées dans les principales zones monétaires ont fortement augmenté ces derniers temps et pourraient même s’accentuer" ?

La décision de la cour de justice européenne, qui valide le programme OMT de rachat de dette, ouvre clairement la voie à la BCE pour agir avec un Quantitative Easing plus massif que prévu, dès sa réunion de jeudi 22 janvier. De l’autre côté de l’Atlantique, la banque centrale américaine (Fed) n’acceptera probablement pas de voir le dollar s’apprécier trop rapidement, pénalisant la croissance et l’inflation américaine. Janet Yellen pourrait ainsi décider d’adoucir sa communication, voire évoquer un report de la première hausse des Fed Funds, actuellement prévue pour le début du deuxième semestre. (..)