​​

Hebdomadaire d’Économie du 23 février 2015

Regards et perspectives économiques - 23.02.2015

Les principaux événements et indicateurs économiques de la semaine.

Un nouvel an chinois avec des lunettes roses ?

Les investisseurs continuent de regarder les nouvelles venues de Chine avec leurs lunettes roses, la politique monétaire accommodante menée par la Banque Populaire de Chine (PBoC) ayant donné confiance aux investisseurs dès le mois de Novembre. Depuis le début de l’année, les indices actions sont déjà en progression de 5% en moyenne.

Au-delà de ce phénomène, on remarquera surtout que les différents indices ont progressé de manière dichotomique au cours des derniers mois. L’indice composite de Shanghai s’est littéralement envolé, tandis que le Hang Seng de Hong-Kong et le MSCI China enregistrent des performances nettement plus habituelles. [...]

L’économie ralentit dangereusement

L’économie chinoise montre des signes d’essoufflement. Ce n’est pas nouveau mais ce phénomène nous inquiète de plus en plus. Le Produit Intérieur Brut (PIB) a progressé de 7.3% entre octobre et décembre 2014, en droite ligne avec les derniers trimestres, mais en très net retrait par rapport à la décennie précédente. Malgré le fait que les chiffres du PIB soient mis en doute, tant ils sont publiés rapidement après la fin du trimestre, ils semblent confirmer que le gouvernement parvient à piloter le ralentissement de la croissance économique.

La stratégie de Pékin vise à rééquilibrer l’activité chinoise, au détriment de la balance commerciale et au profit de la demande intérieure. Concrètement, le gouvernement poursuit ses efforts de réformes structurelles, tout en apportant un soutien ciblé à l'activité, afin de limiter le risque d'un choc trop brutal. S’il y parvient, la croissance annuelle de l’Empire du Milieu devrait se stabiliser aux alentours de 7% en 2015. A ce rythme-là, l’économie chinoise ne détruirait pas d’emplois, préservant ainsi la stabilité sociale du pays. Le succès de cet objectif nécessite toutefois d’être mis en question. [...]