​​

Etats-Unis : Quand macro et profits se rencontrent

Regards et perspectives économiques - 26.07.2016

Un plafonnement des profits des entreprises est visible depuis plusieurs trimestres, en accord avec le scénario macro. Le maintien de nos prévisions de croissance du PIB autour de 2% pourrait offrir un support aux profits des entreprises.

Depuis plusieurs trimestres les profits des entreprises aux Etats-Unis plafonnent, en accord avec le scénario macro-économique. Globalement, les bénéfices par action en 2016 sont légèrement inférieurs à ceux de 2015.

Certains éléments macro-économiques expliquent la faiblesse du cycle de profit ces derniers trimestres, notamment :

  • un marché de l’emploi tendu qui pousse à la hausse la charge salariale des entreprises,

  • une productivité de plus en plus faible,

  • un potentiel de croissance du PIB plus bas depuis la crise financière, de 2% seulement, contre 3% entre 1990 et 2007. Ce nouveau régime de croissance se reflète bien évidemment sur les dynamiques des ventes et des profits. Historiquement, les bénéfices agrégés des entreprises ont tendance à progresser au même rythme que le PIB.

Une économie en haut de dycle

Les premiers signes de saturation sur le marché du travail nous indiquent une économie américaine en haut de cycle. Mais le maintien de nos prévisions de croissance du PIB pour 2016 (1.9%) et 2017 (2.2%) autour du potentiel de croissance de 2%, notamment grâce au secteur immobilier et à la consommation dynamique des ménages, pourrait offrir un support aux profits des entreprises américaines encore pendant quelques trimestres.

Il faut tout de même noter que, même si les profits restent stables, l’investissement en capacités productives des entreprises et la hausse des salaires devraient rester sous pression, la distribution de dividendes et le rachat d’actions (share buyback) étant privilégiés par les entreprises en ce moment.