​​

L'Hebdo Eco du 25 mars 2019

L'hebdo des économistes - 25/03/2019

A retenir cette semaine

L’œil des économistes : La Fed plus dovish que prévu, forte chute de l’indice PMI manufacturier en zone euro

Réserve Fédérale Américaine

  • Les membres de la Fed ont fortement révisé à la baisse leurs prévisions pour le taux Fed funds et anticipent désormais qu’il reste à son niveau actuel, de 2.50%, en 2019…
  • … et la Fed a dévoilé plus tôt que prévu les modalités de l’arrêt de la réduction de son bilan qui prévoient, notamment, une reprise de ses achats nets de titres Treasuries à compter d’octobre prochain
  • La Fed renforce ainsi sa gestion de la courbe des taux américaine, ce qui pourrait contribuer à contenir la volatilité et les primes de risque et, de fait, soutenir la croissance du PIB

Zone Euro

  • L’indice PMI manufacturier a fortement chuté en mars ce qui tend à indiquer une accentuation supplémentaire du ralentissement de l’activité au premier trimestre 2019
  • La faiblesse de la croissance du PIB devrait conforter la BCE à demeurer prudente et à proroger sa politique monétaire accommodante…
  • … ce qui pourrait renforcer davantage encore les pressions baissières sur les rendements gouvernementaux de la zone euro, en particulier les rendements allemands

Focus États-Unis : Le moteur principal de l’économie américaine, la consommation des ménages, pourrait accélérer

  • Alors que la croissance de la consommation a stagné en 2018 et pourrait encore être faible en première partie d’année 2019, nous anticipons son renforcement au cours des prochains mois
  • La faiblesse de l’inflation, à 1.5% en février 2019, et la poursuite de l’accélération modérée des salaires nominaux devrait accroître le pouvoir d’achat des ménages cette année
  • De plus, le rebond boursier début 2019 devrait permettre à la richesse des ménages de ré-augmenter et les niveaux élevés du taux d’épargne et de la confiance offrent un potentiel de hausse des dépenses
  • Toutefois, des  risques demeurent.  Si des droits de douane de 25%  étaient  appliqués sur  les importations automobiles, l’indice des prix pourrait augmenter jusqu’à 0.2 point de pourcentage

 

Pour recevoir l’intégralité de cette publication et vous abonner, veuillez demander à votre contact habituel du groupe Edmond de Rothschild ou écrivez à macro-eco@edr.com