L'Hebdo Eco du 17 avril 2019

L'hebdo des économistes - 17/04/2019

A retenir cette semaine

L’oeil des économistes : La BCE demeure très dovish, nouveau report du Brexit 

Banque Centrale Européenne

  • La BCE a maintenu sa politique monétaire inchangée à l’issue de sa réunion d’avril, comme attendu
  • Elle a, en outre, conservé une tonalité très dovish, en suggérant qu’elle pourrait utiliser ses nouvelles opérations de refinancement, les TLTROs III, pour accroître le degré d’assouplissement monétaire…
  • … et en confirmant qu’elle pourrait mettre en oeuvre des mesures visant à atténuer les effets des taux négatifs sur la rentabilité des banques…
  • … ce qui conforte notre scénario d’une prorogation durable du statu quo sur les taux d’intérêt de la BCE, y compris le taux de dépôt

Royaume-Uni

  • Une sortie du Royaume-Uni de l'UE sans accord le 12 avril a été évitée, les dirigeants européens concédant au Royaume-Uni un report de la date butoir du Brexit au 31 octobre 2019
  • Mais le risque d'une telle issue demeure, ce qui devrait entretenir l’attentisme des entreprises et pourrait accentuer le ralentissement de la croissance du PIB britannique en 2019

Focus États-Unis : La dégradation de la balance courante américaine devrait rester limitée en 2019 

  • Malgré la réforme fiscale mise en place en janvier 2018, la balance courante américaine est restée stable, comme nous l’anticipions
  • En 2019, alors que la consommation privée et publique devraient accélérer, le ralentissement de l’investissement des entreprises limiterait le creusement du déficit courant
  • En conséquence, le besoin en financement extérieur ne devrait pas augmenter significativement…
  • …ce qui contribuerait à limiter les pressions baissières sur le dollar et réduirait les risques de remontée abrupte des rendements américains

Pour recevoir l’intégralité de cette publication et vous abonner, veuillez demander à votre contact habituel du groupe Edmond de Rothschild ou écrivez à macro-eco@edr.com