​​

Transition Energétique : des progrès en trompe-l'oeil

L'hebdo des économistes - 27/03/2019

Transition Energétique : des progrès en trompe-l'oeil

Une amélioration de l’efficience énergétique au cours des trente dernières années, mais un mix énergétique qui stagne

  • Pour limiter le réchauffement climatique à 1.5 degrés, il faudra réduire les émissions de CO2 de 45% d’ici 2030 selon le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat
  • Deux moteurs d’action seront indispensables pour y parvenir : une augmentation de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique et une amélioration de l’efficience énergétique
  • Si depuis 1990, des progrès sont visibles en matière d’efficience, celle-ci ayant augmenté de 48% dans le monde et de 167% en Chine…
  • …la progression du mix énergétique mondial est toutefois décevante. En 1990, 86.7% de la consommation d’énergie provenait des énergies fossiles. En 2017, ce taux s’établit encore à 85.1%
  • Plus récemment, l’année 2017 a été décevante en matière de transition énergétique. La croissance de la consommation d’énergie mondiale et de charbon a accéléré et les émissions de CO2 ont augmenté…
  • …principalement en raison de l’accélération de la croissance économique mondiale de 3.3% en 2016 à 3.7% en 2017, générée par le redémarrage du cycle industriel

Quels pays sont les plus avancés dans la transition énergétique ?

  • Nous avons développé un indicateur de la transition énergétique qui se base sur quatre composantes principales : la consommation d’énergie par personne, les émissions de CO2 par personne, la part de la consommation d’énergies fossiles dans la consommation d’énergie totale et l’efficience énergétique
  • Les pays qui sont le plus avancés en 2017 selon notre indicateur sont la Suisse, la Colombie et la Suède
  • Suisse : Malgré une consommation d’énergie primaire par personne élevée, la Suisse ne consomme que 50.5% d’énergies fossiles et se dote d’une efficience énergétique (PIB généré par unité d’énergie utilisée) parmi les plus élevées au monde
  • Colombie : La Colombie doit sa deuxième place à une consommation d’énergie primaire par personne bien inférieure à la moyenne mondiale et à la forte présence d’hydroélectricité, 30.4%, dans son mix énergétique
  • Suède : La Suède a été un des pays pionniers dans la transition énergétique. En 2017, les énergies fossiles ne représentent plus que 32.6% de la consommation d’énergie primaire. Des réglementations innovantes et inclusives ont permis ces résultats

 

Pour recevoir l’intégralité de cette publication et vous abonner, veuillez demander à votre contact habituel du groupe Edmond de Rothschild.