​​

L'Hebdo Eco du 4 novembre 2019

L'hebdo des économistes - 06/11/2019

Aux Etats-Unis et en Zone Euro, la consommation des ménages reste clé

Notre analyse économique et financière des évènements de la semaine

  • Aux États-Unis, la banque centrale a baissé de 25 points de base à 1.75% son taux Fed funds, mais a signalé une pause dans son cycle d'assouplissement monétaire
  • Selon notre analyse, si la Fed a été en mesure d'indiquer qu'elle ne prévoyait pas de baisser davantage son taux directeur au cours des prochains mois…
  • c'est parce que le ralentissement de la croissance du PIB au troisième trimestre a été contenu, grâce notamment à la consommation des ménages…
  • et aussi parce que la hausse de la taille de son bilan a laquelle elle s’est engagée début octobre devrait contribuer a rendre plus favorables les conditions financières
  • Toutefois, si, comme nous l'anticipons, la croissance du PIB américain continuait de ralentir au cours des prochains trimestres…
  • la Fed devrait rester prudente et conserver un biais baissier pour le taux Fed funds
  • En conséquence, malgré cette pause dans le cycle de baisse de taux, le potentiel de remontée tant des taux courts que des rendements longs américains serait limité

 

  • En zone euro, la croissance du PIB s’est stabilisée au troisième trimestre, apparaissant moins dégradée qu’attendu et confirmant l’hypothèse d’un ralentissement seulement modéré de l’activité
  • Comme nous  l’anticipions,  la  consommation  des  ménages  a  été  le  principal  soutien  de  la croissance, …
  • … bénéficiant d’une progression du pouvoir d’achat permise par un marché de l’emploi toujours favorable aux travailleurs et une inflation faible
  • La   croissance   française   apparait   particulièrement   résiliente,   supportée   par   les   mesures gouvernementales en faveur du pouvoir d’achat

 

Pour recevoir l’intégralité de cette publication et vous abonner, veuillez demander à votre contact habituel du groupe Edmond de Rothschild ou écrivez à macro-eco@edr.com