L'Hebdo Eco du 18 février 2019

L'hebdo des économistes - 20/02/2019

A retenir cette semaine

L’œil des économistes : Aux États-Unis un nouveau shutdown est évité, poursuite des effets du plan de relance en Chine et rebond du PIB au Japon

Etats-Unis

  • Le président américain a signé le budget final 2019 et évite ainsi un nouveau shutdown
  • L’impact sur la croissance du PIB américain du shutdown partiel qui a eu lieu entre le 21 décembre et le 25 janvier devrait rester relativement limité selon notre analyse
  • L’invocation par D. Trump de l’état d’urgence à la frontière mexicaine pourrait lui permettre d’utiliser des fonds fédéraux, qui étaient initialement alloués notamment à la défense, pour la construction d’un mur

Chine

  • Les statistiques relatives au mois de janvier montrent que les effets positifs du plan de relance mis en œuvre par les autorités chinoises se poursuivent
  • D’une part, les importations ont rebondi et d’autre part, le crédit bancaire reste sur une dynamique positive. En outre, la croissance des exportations accélère
  • Ces statistiques sont en ligne avec notre scénario de légère accélération de la croissance au premier semestre 2019

Japon

  • Rebond limité de la croissance du PIB au quatrième trimestre 2018

Focus Analyse structurelle : Comment expliquer la croissance modérée des salaires en Suisse et au Japon alors que le taux de chômage est au plus bas ?

  • La relation entre la croissance des salaires et le taux de chômage s’est affaiblie en Suisse et au Japon à la suite de la crise financière de 2008
  • En Suisse, ce phénomène peut s’expliquer par l’intégration croissante du marché du travail suisse au marché européen ainsi que par la rigidité à la baisse des salaires observée lors des épisodes du franc fort
  • Au Japon, il tire sa source de l’accélération de la participation des femmes et des seniors au marché du travail, et de la prudence des entreprises dans la fixation des salaires
  • Selon notre analyse, le potentiel d’accélération salariale en 2019 et en 2020 demeure plus important au Japon qu’en Suisse
  • Toutefois,  les facteurs  liés  à  l’affaiblissement de  la  relation entre  salaires  et chômage devraient perdurer et conduire à des tensions salariales limitées en 2019 et en 2020 tant au Japon qu’en Suisse

Pour recevoir l’intégralité de cette publication et vous abonner, veuillez demander à votre contact habituel du groupe Edmond de Rothschild ou écrivez à macro-eco@edr.com